Génèse du projet MagicGear

On dit que la vie est cyclique.
Qu’il est parfois nécessaire de mettre en pause un projet, en démarrer un autre pour développer des compétences qui nous manquaient pour mener à bien le projet précédent, pour ensuite y revenir lorsque l’on se sent prêt.
Pour la petite histoire j’ai commencé à écrire sur mon projet MagicGear depuis mes 20 ans.
Résultat au bout de 4 ans :
– Des milliers de pages sur des pages Word.
– Des dizaines de personnages et de scènes différentes.
– Une histoire fictive qui s’étale sur près de 35 ans, partie intégrante d’un univers décrit sur plusieurs centaines d’années.

Le roman initialement prévu s’était transformé en trilogie, mais pas au détriment d’une dilution de l’histoire principale, non !
Celle-ci continuait dans les tomes suivants et permettait au lecteur de suivre de nouvelles aventures, et donc de lui faire découvrir un univers toujours plus large.

L’aventure américaine a son chapitre

Quand je suis parti aux Etats-Unis pour un double diplôme, j’avais énormément de temps libre pour lire et pour écrire.
Mais surtout, j’avais le temps de voyager.
Je découvrais d’un œil neuf le monde américain qui m’entourait.
La démesure de ce pays m’amenait à devenir sans cesse de plus en plus créatif.

Toutefois, cette année se termina, le salariat démarra, et avec cela un manque d’épanouissement dans le monde professionnel, qui nuisait à ma créativité et à mon envie de passer plusieurs heures devant un écran pour continuer l’écriture de ma saga.
J’étais alors attiré avant tout par la liberté financière, par le fait de changer ma vie.

J’ai fini par mettre en pause mon projet MagicGear quand je réalisai que je procrastinais intelligemment, que je m’embourbais dans mes notes.
J’avais besoin de recul.
J’avais besoin de changer d’état d’esprit.

 

A la recherche d’un autre chemin

J’ai démarré le marketing de réseau, le web-design, le blogging pendant un an.
Une année d’efforts soutenus à sortir de ma zone de confort, à explorer de nouveaux sentiers.
Mon apprentissage entrepreneurial s’accompagnait d’un changement d’activités et d’habitudes.
Je me détachais de mon violent attrait du storytelling, au profit du monde du business.

Je me passionnais par la lecture de livres pratiques (dits de « non-fiction ») et par la création d’un site internet sur Wix.
Rétrospectivement, je suis très fier du travail que j’ai réalisé sur mon personal branding, et sur mon site basé sur le développement personnel « Osez Réaliser Vos Rêves ».
Vous êtes libres de le consulter suivant ce lien : http://www.osezrealiservosreves.com/

Mais, en même temps, je constate  que le temps passe, et que ma vie n’a toujours pas « concrètement » changée.
Que bientôt, d’autres priorités dans ma vie m’amèneront à consacrer moins de temps sur mes projets personnels.
Que l’attrait du confort avec l’âge m’emmènera vers d’autres horizons.

Il faut donc que je termine mon projet MagicGear, coûte que coûte, avant d’en être séparé à jamais.
Je ne veux pas que ce projet n’ait été qu’une étape pour me faire grandir.
Non, je veux qu’il s’ancre dans la réalité.
Je veux que des milliers de personnes soient inspirés à la lecture de cette histoire.

Je veux que, comme moi, ils soient projetés dans une visualisation enivrante et quittent la réalité, le temps d’un instant.

 

mage magic gear 218x300 MagicGear : le roman est publié sur Internet !

Un Polgorath de l’univers MagicGear

Les lecteurs de ce blog au cœur du projet !

Mais il est dificile d’aboutir à un projet lorsqu’on est seul.
Le doute est trop fort.. Pernicieux, il s’engouffre dans chaque petite décision à prendre. Il pousse à l’inaction et à l’abandon.

C’est pourquoi j’ai besoin de vous.
Oui, vous là, derrière votre écran !
Je veux que vous lisiez tout le contenu que je publierai régulièrement. Tout simplement.
Vous profitez d’un accès privilégié à mon livre avant l’heure, et gratuitement !
Ce site est la bêta test.

Je veux avoir ton avis à chaque fin de chapitre.
Je veux que tu me dises si tu as réussi à t’immerger dans mon style d’écriture, si tu as éprouvé de l’empathie à l’encontre d’un personnage, si tu es bouffé de curiosité pour la fin de mon livre.
Parce que, vois-tu, si je constate qu’un public joue le rôle d’ambassadeur sur mon projet, ça me motivera ÉNORMÉMENT à avancer ! 🙂

Je veux profiter d’un méta-esprit pour ajuster les imperfections de mon livre, et en faire un petit diamant étincelant, fruit de notre partage, bien plus précieux que la solitude d’un écrivain.

Alors, qu’est-ce que tu en dis ?
Ça te plairait de t’asseoir chaque semaine et de lire un nouveau chapitre de ma saga MagicGear ?

Parce que vos amis ont également le droit d'en profiter...facebook MagicGear : le roman est publié sur Internet !0google MagicGear : le roman est publié sur Internet !0linkedin MagicGear : le roman est publié sur Internet !0
Free WordPress Themes, Free Android Games